Défiscalisation immobilière : loi Malraux

Le temps qui passe révèle la vraie valeur d’un patrimoine immobilier et le bonifie. Il est parfois opportun d’effectuer des travaux de rénovation pour répondre à l’usure du temps. André Malraux a été l’un des précurseurs dans le domaine de la protection des biens immeubles. La loi Malraux place alors la rénovation au cœur des préoccupations.

Définition et principe de base de la défiscalisation immobilière

La défiscalisation immobilière est un ensemble de règles et de principe érigé pour favoriser le placement d’argent dans un secteur. Cette politique est déterminée par un gouvernement qui vote des lois pour stimuler des investissements dans un secteur. En contrepartie de ces actions, les citoyens opérant dans le domaine reçoivent des réductions d’impôt qui sont valables sur une période bien déterminée selon les textes de loi.

Cette diminution se réalise dans un cadre législatif bien définie et ce dispositif légal reste bien entendu en concordance avec la loi. Cette loi interagit dans beaucoup de domaines. Les travaux de rénovation et l‘aménagement, l’investissement dans les habitations locatives ou estudiantines et bien d’autres domaines encore sont concernés par cette défiscalisation.

Les merveilleux atouts de loi Malraux ?

Il est important de noter qu’investir suivant le contexte de la loi Malraux présente divers avantages, qui vous permettent de bénéficier de défiscalisation conséquente. Vous pourrez allègrement jouir, sur une période de quatre ans, de baisse d’impôts variant de 22 à 30 % des investissements réalisés. Il faut cependant noter que ces dépenses ne sont pas illimitées, mais sont encadrées par la loi et déterminé par un plafond de 400.000 euros.

Un autre bienfait de cette loi est le caractère variable du besoin d’investissement qui peut conduire à ne pas étaler la mise, mais à l’utiliser d’un seul coup au cours de la même année. Au titre des avantages, on peut aussi profiter depuis cette année du report imputable non pas seulement sur l’année d’investissement, mais cette option peut aussi couvrir les trois années restantes. Le bonus de cette loi est que durant les neuf années suivant la rénovation immobilière, vous ne serez astreint à aucun plafond de loyer encore moins de ressources.

Il est notamment possible de faire valoir cette défiscalisation sur un bien possédé par indivis, en commun. Dans quel cas, la baisse d’impôt est calculée au prorata des dépenses effectuées. Le Code Général des Impôts précise en son l’article 199, les modalités d’application de la loi de défiscalisation Malraux. Ces réductions d’impôt varient selon le domaine d’intervention et peuvent osciller entre une valeur minimale de 27.000 euros et une valeur maximale de 36.000 euros.